L’arboriculture fruitière

 

 

L’arboriculture fruitière ou le verger permaculturel

Le constat de la production fruitière et de l’arboriculture rejoint la plupart du temps celui de l’agriculture conventionnelle : utilisation déraisonné de pesticides, fongicides, insecticides, bactéricides, herbicides et engrais de toutes sortes. Pas moins de 35 traitements phytosanitaires sont en moyenne utilisés sur des vergers de pomme par exemple en une saison de culture.

Cela entraine une perte de diversité, par la monoculture de quelques variétés, supportant la mécanisation et l’ensemble de ces traitements. Tout ceci nous conduit à une production de fruits à très faible valeur nutritive, à haute teneur en produits dangereux pour les consommateurs et pour les producteurs, avec des façons culturales ne respectant ni les sols, ni les ressources en eau et fossiles diverses, ni la diversité biologique.

Et pourtant les solutions sont nombreuses. s’appuyant sur le modèle de la nature, Wimbi Farm® recrée des vergers durables au sein de ses fermes. Cela demande un haut niveau d’intelligence dans la conception des vergers et vergers-maraîchers, dans la communication entre les espèces en acceptant d’y planter un nombre important ne donnant pas directement des fruits ainsi que dans sa gestion.

Mais l’important travail des premières années est récompensé pour de très longues durées et ce dans un cercle perpétuel et vertueux.


Verger avec un couverture maraîchère au sol


Anticiper la croissance par la planification

Le design ou la conception d’un verger en permaculture est essentiel. Il est primordial de définir les buts de la zone verger d’une Wimbi Farm®, l’observer et la diagnostiquer, choisir ses éléments, analyser les différentes synergies possibles entre ceux-ci et les placer de manière à diminuer les consommations énergétiques et humaines.


Plan de la zone Verger combinant des arbres et espèces de plantes intelligemment entre elles.


De l’importance des guildes

Pour optimiser les synergies positives entre les différentes plantes du système du jardin-forêt, Wimbi Farm® affine  son niveau de recherche.

Les guildes sont des groupes d’espèces qui s’entraident les unes les autres de différentes façons, assurant une beaucoup plus grande autonomie et longévité du système.

Cela nécessite au préalable de connaître les principaux rôles agronomiques des différents végétaux composant un système forestier.

Dans une guilde idéale, nous avons des plantes de différentes sortes combinant différentes fonctions hautement complémentaires :

  • Fixateurs d’azote
  • Plantes reminéralisantes
  • Plantes attirant les insectes
  • Plantes mellifères
  • Plantes aromatiques
  • Plantes couvre-sol

L’étagement correct système foliaire/racinaire reste primordial pour une optimisation de la surface.

Chaque guilde correspond à un milieu particulier (sol acide/basique, sec/frais, zone tempérée/chaude/froide).

Présentation des guildes de permaculture


Un terrassement préalable pour une meilleure gestion des ressources en eau

L’approvisionnement en eau est l’élément central au sein d’un verger Wimbi Farm®. Des espaces et un zoning adaptés sont systématiquement prévus ; retenues d’eau et mares, baissières, accès et circulations non érosifs voire régénérateurs, drains de diversion et irrigation si nécessaire,

Cela nécessite un terrassement adapté. Celui permettra :

– le captage et stockage de l’eau,
– la régénération du sol,
– la récupération de matériaux de construction (argile, terre végétale, pierre, bois),
– la réduction des besoins en énergie fossiles par leur mode de fonctionnement passif,
– la réduction voir l’arrêt de l’érosion des sols,
– la recharge des nappes phréatique,
– de conduire l’eau vers des points stratégiques qui en manquent, ce qui transformera une terre aride en un oasis de verdure,
– d’évacuer les surplus d’eau et atténuer les problèmes dus aux inondations,
– et de créer des micro-climats…


Terrassement nécessaire pour recréer une cheminement propice aux éléments et à l’eau.


Favoriser la diversité

La diversité est vitale. Plus le nombre de cultivars sera différents et plus les interactions pourront se produire entre elles.

Wimbi Farm® planifie le design des sols pour créer les meilleurs interactions arboricoles.


Le Verger Permaculturel selon Stefan Sobkowiak


Utiliser et valoriser les ressources et services biologiques

Les fixateurs d’azote et les plantes compagnes ont tous leur place dans le verger en permaculture. La capacité de certains végétaux à fixer l’azote de l’air (élément nutritif très important pour les plantes) dans des nodosité (petites boules) auprès de leurs racines, profite à l’ensemble des végétaux voisins. Intercaler des fixateurs d’azote tels que le Caragana Arborescens ou le Gleditsia Triacanthos peut donc être très utile, d’autant qu’ils possèdent eux aussi des vertus de comestibilité. Les plantes compagnes qui vont favoriser la pollinisation, qui vont servir à remonter des nutriments, à repousser les ravageurs, ont, elles aussi, tout intérêt à être présentes dans le verger en permaculture Wimbi Farm®, d’autant plus qu’elles constituent aussi souvent une récolte supplémentaire à valoriser.


Le Verger Permaculturel selon Stefan Sobkowiak


Les animaux pâtureurs

Intercalés entre les rangs d’arbres ou sous eux, les animaux pâtureurs trouveront au sein d’une Wimbi Farm® une bonne herbe et de l’ombre, tandis qu’ils apporteront contrôle des adventices et enrichissement du sol en matière organique, précieuse pour nos arbres. Certains animaux peuvent se nourrir de fruits tombés ou pourris et ainsi rompre le cycle de certains ravageurs comme le carpocapse par exemple. Volailles, moutons, etc. y sont donc les bienvenus.


Animaux pâtureurs venant en aide à l’arboriculture


Les abeilles, autres insectes et faune…

L’une des clés pour obtenir de bonnes récoltes est de favoriser la présence d’abeilles par le biais de ruches, mais aussi d’autres insectes pollinisateurs en leur offrant un gîte convenable comme des fagots, des tas de pierre, des hôtels à insectes, à chauve-souris, des nids à oiseaux. Wimbi Farm® réintégère ses espèces sur ses zoning vergers.


Cette faune utile


Intégrer de l’agro-foresterie dans le verger

L’agroforesterie est un mode d’exploitation des terres agricoles associant des plantations d’arbres dans des cultures ou des pâturages. Wimbi Farm® intègre ses notions d’agro-foresterie au sein de ses zoning de vergers.

Inspirée par les techniques de l’agroforesterie, Evelyne Leterme nous explique comment ces méthodes sont appliquées dans le Conservatoire Végétal d’Aquitaine.


Découvrez les autres techniques, méthodes et sciences dans lesquels l’Agromanisme puisse ses fondements et inspirations :

>01 L’arboriculture fruitière ou le verger permaculturel
02 La polyculture pour en finir avec la monoculture
03 La permaculture et l’agroécologie, sciences de la terre
04 De l’agrobotique à la nanobotique pour une robotique douce et à taille humaine
06 La connaissance des interactions pour une optimisation des propriétés allélopathiques
07 La génétique agricole encadrée par une éthique
08 Le maillage comme réponse à la diversification de l’offre alimentaire
09 L’intelligence artificielle, le chef d’orchestre de l’Agromanisme
10 La santé doit intégrer la médecine anticipative comme vecteur indissociable de l’agriculture
11 Viser l’autonomie énergétique de la culture au recyclage de la matière
12 Etudes réalisées sur notre laboratoire à ciel ouvert